• Cannes: "Ayka", le portrait coup de poing d'une survivante

    Il y a 4 mois - Par RTL Info

    En compétition pour la Palme d'or, le Kazakh Sergueï Dvortsevoy a offert un film coup de poing avec "Ayka", portrait aux confins du sordide d'une jeune réfugiée kirghize sans papiers poussée aux dernières extrémités pour survivre, dans un Moscou noyé sous la neige.
    Dès les premières images et la fuite d'Ayka de l'hôpital où elle vient d'accoucher, laissant son enfant derrière elle, le ton est donné, noir, sombre. Et ce jusqu'à la scène finale et ces larmes de soulagement de l'héroïne, magnifiquement interprétée par Samal Esljamova, quand elle décide de ne pas obéir.
    Via de longs plans...
    Lire la suite ...