• En Irak, la sécheresse pousse les agriculteurs à quitter les champs

    Il y a 11 jours - Par RTL Info

    La culture du blé, "c'est devenu une loterie", lâche Khamis Ahmed Abbas. Agriculteur dans le nord de l'Irak, il a abandonné ses terres devenues inexploitables à cause de la sécheresse pour tenter sa chance à Mossoul, grande ville la plus proche.
    M. Abbas, 42 ans, voyait déjà venir le déficit en pluies depuis quelques temps dans la plaine de Ninive, au coeur du Croissant fertile, là où les hommes auraient découvert l'agriculture il y a 10.000 ans.
    Mais les champs à Ninive, au Kurdistan d'Irak voisin et en Syrie toute proche se sont progressivement asséchés l'été dernier pour ne plus...
    Lire la suite ...